Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal La presse sénégalaise s ' indigne du meurtre de la conseillère économique Fatou Matar Ndiaye


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais reçus lundi à APA accordent un traitement de faveur à la vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), égorgée samedi matin chez elle par son chauffeur, Samba Sow, qui a reconnu les faits.




«Fatou Makhtar Ndiaye égorgée chez elle-Révoltant !», s’exclame EnQuête, dans lequel journal, Dakha Ndiaye, frère de la victime confie : «Bathie a attendu mon absence pour commettre l’irréparable».

Selon le Procureur cité par ce journal, «le chauffeur sera déféré».

«C’est horrible !», s’indigne La Tribune soulignant que Samba Sow craque et avoue son crime. Nos confrères informent que l’argent serait le mobile du crime.

«Il égorge la vice-présidente du Cese-Samba Sow, chauffeur de l’horreur», titre Le Quotidien qui indique que le présumé meurtrier passe aux aveux devant les enquêteurs.

A la Une de Rewmi, Samba Sow «avoue et s’explique». De son côté, L’Observateur déroule «le film de l’horreur» et donne la parole à Samba qui explique : «Je l’ai planquée au sol avant de lui trancher la gorge».

Le journal ajoute que maître en Kung Fu, le chauffeur meurtrier blesse le fils de la victime et simule un suicide. «Samba Sow devait verser une dot de 300.000 F CFA. Il retourne sur les lieux du crime aujourd’hui. Le Procureur brandit la perpétuité», raconte L’Obs.

«Assassinat de Fatoumata Mactar Ndiaye-Un meurtre si proche d’un crime politique», titre Walfadjri qui fait état de «contradictions et de bizarreries sur le suspect et le mobile du crime».

Après ce meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye, Le Témoin constate une «indignation générale», faisant dire au Populaire que «la série de meurtres inquiète Touba» qui a célébré samedi dernier son 122ème Magal.

«Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du Khalife s’indigne et condamne les dernières tueries notées au Sénégal», écrit Le Pop.

Traitant de la cérémonie officielle du Magal, Le Soleil note que «Serigne Sidy Moctar Mbacké exhorte les jeunes à se former». Selon nos confrères, le Khalife est inquiet de la spirale de violence.

«Le Khalife oriente les jeunes vers le savoir», titre Sud Quotidien.



Autres titres
Guinée La presse électronique jubile pour la levée des 14,6 milliards de dollars à Paris 
Cameroun Vent de sinistrose en couverture des journaux camerounais 
Burkina-Faso Politique, justice et société en exergue dans les quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Le dialogue politique et les faits divers se partagent la Une des quotidiens sénégalais 
Sénégal La victoire finale des Lions aux éliminatoires du mondial 2018 à la Une 
Sénégal Russie 2018: une enveloppe de 20 millions de francs CFA à chaque membre de l’équipe nationale 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires