Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso L'économie et la politique dominent la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ont traité ce jeudi de sujets variés, notamment ceux relatifs à la politique et surtout à l’économie, marquée par la publication des résultats provisoires des élections consulaires.


L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, évoque les élections consulaires à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) en publiant «la liste provisoire des élus consulaires».

Ce journal rappelle que le 13 novembre dernier, les acteurs du monde des affaires burkinabè sont allés aux urnes pour choisir leurs conseillers consulaires.

«Le mercredi 16 novembre, soit 72 heures après, comme l’avait promis le comité d’organisation, les résultats provisoires ont été rendus publics», rapporte L’Observateur Paalga.

Le quotidien national Sidwaya aborde le sujet, à travers ce titre: «les résultats provisoires sont disponibles», précisant qu’ils (les résultats) ont été proclamés par le président du comité d’organisation, Bernard Zougouri.

Le journal privé Le Pays va plus loin en soulignant à sa Une ceci: «La liste des 148 délégués élus…».

Ce confrère aborde la conférence de presse animée, hier mercredi, par le Syndicat national des agents des impôts des domaines (SNAID) et renseigne qu’une grève de 72 heures est en vue.

Le journal affiche «Le SNAID en grève à partir du 21 novembre», là où Le Quotidien mentionne: «Le SNAID pour une suppression de certains impôts».

Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé informe que la grève annoncée va aller du 21 au 23 novembre prochain, avant d’ajouter qu’il s’agit d’une première au Burkina depuis une dizaine d’années.

En politique, le même journal évoque la création du Parti du peuple républicain (PPR), qui selon lui, a été porté sur les fonts baptismaux le 26 octobre 2016.

«Le géniteur de cette formation politique est Tambi François Kaboré, qui est depuis juillet 2015, un ex-militant de l’Union pour le progrès et le changement (UPC)», écrit Aujourd’hui au Faso.

A ce sujet, L’Observateur Paalga arbore: «De l’UPC au PPR: Tambi dans les bras de Roch (Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, Ndlr)».

Quant au journal Le Quotidien, il laisse lire à sa Une: «Politique: Le PPR, un nouveau parti dans l’arène».

De son côté, Le Pays ne dit pas autre chose lorsqu’il relève que l’univers politique burkinabè vient d’enregistrer une nouvelle naissance.

Et le journal de rapporter que «ses premiers responsables ont animé une conférence de presse le 16 novembre 2016 à Ouagadougou pour, ont-ils dit, le présenter à l’opinion nationale».



Autres titres
Burkina-Faso L’attaque terroriste de Ouagadougou monopolise la une des quotidiens burkinabè 
Maroc Politique, justice et économie au menu des quotidiens marocains 
Côte D'Ivoire Menu diversifié à la Une des journaux ivoiriens 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso L’attaque terroriste de Ouagadougou monopolise la une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Attaque terroriste à Ouaga: la liste des personnes tuées 
Burkina-Faso Attaque du Café Istanbul: un deuil national de 72 heures décrété 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires