Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger L'ex ministre de la santé et six autres militants de l'opposition sortis de prison


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
L-ex-ministre-de-la-sante-et-six-autres-militants-de-l-opposition-sortis-de-prison

Depuis hier dimanche, les personnes emprisonnées proches de l'opposant et ancien président du Parlement Hama Amadou sont libres. Elles ont arrêtées et jetées en prison pour "attroupement armé et non armé ".

Elles ont fait dix mois de détention avec comme chefs d’accusation, "attroupement armé et non armé". Parmi les personnes libérées, figure l'ex-ministre de la Santé, Soumana Sanda. Il a été arrêté lui, le jour du retour à Niamey de l'opposant Hama Amadou exilé en France après avoir été mis en cause dans un présumé trafic de bébés.

L’ex-ministre a quitté la prison de Saye dimanche dernier au matin vers 9h30. Tout le long des 60 kilomètres reliant Saye à Niamey, il y avait ça et là des militants du parti pour l’ovationner, témoigne un militant proche de Hama Amadou.

"Je remercie l’ensemble des militants Moden Fa Lumana-Africa et, au-delà, tous les Nigériens qui, durant ces 10 longs mois, nous ont apporté soutien et réconfort. Je saisi cette occasion pour leur dire merci et que la lutte continue", a déclaré Soumana Sanda pour dire un merci à tous ceux qui de près ou de loin ont apporté leur soutien au moment des difficultés.

Rappelons que, Soumana Sanda avait été arrêté en novembre 2015, alors qu’il s’apprêtait à accueillir Hama Amadou, le président de son parti, de retour d’exil en France. A cette occasion, il y avait eu des échauffourées entre des militants du parti et les forces de l’ordre.
Cinq autres militants du Moden Fa Lumana, arrêtés dans le cadre de la même affaire sont aussi libres. Ils sont accusés d’attroupement armé et non-armé, et incitation à la violence.



Autres titres
Gabon Violences post-électorales: tête à tête entre la mission de la CPI et des ministres 
Burkina-Faso Contre-expertise: les ADN du supposé corps ne sont pas ceux de Thomas Sankara 
Gabon Crise postélectorale: la mission de la CPI bientôt à Libreville 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Niger La Cour des Comptes a remis vendredi le rapport Général pour l’année 2014 au Président de la République 
Niger Hadj 2017: hausse vertigineuse du coût du pèlerinage à la Mecque 
Niger Le Président de la République a convié mardi à l’Iftar les artistes nigériens 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires