Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Risque de contamination au H5N1: 475 agents du ministère de l'Elevage placés en observation


Santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Risque-de-contamination-au-H5N1:-475-agents-du-ministere-de-l-Elevage-places-en-observation
Photo d'Illustration

Ils sont 475 agents du ministère de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales qui sont actuellement placés en observation à l’Institut Pasteur. Pour cause, les agents mis en observation, ont été dans les principaux foyers de la maladie du virus H5N1 et le risque pour eux d’être contaminés est élevé.

Pour que cette étape d’observation soit fructueuse, le biologiste-pharmacologue Bedel Biyiha Ngimbon Nicolas a estimé que, c’est la première étape des actions à mener.
"C’est ce qu’elles ont commencé à faire. C’est entrer en contact avec un service comme l’Institut Pasteur, qui est assez bien équipé pour faire un travail correct (…) On remarque au Cameroun que les populations ont de la peine à croire ce qui se passe. C’était la même chose avec le VIH/Sida il y a quelques années", explique le biologiste.

Et pour plus d’informations à partager autour du virus H5N1, M. Bedel Biyiha Ngimbon Nicolas préconise une sensibilisation à l’endroit des populations. " Il faut informer les populations", dit-il.
Avant d’attirer l’attention des autorités sur le commerce des volailles.

"On doit mettre fin à cette possibilité de vendre de la volaille ici et là. Il faut aussi faire participer les éleveurs en leur proposant une compensation lorsqu’ils abattent leur volaille pour éviter les risques de contamination. Le mode de transmission de la grippe aviaire de l’animal à l’homme doit être connu des populations camerounaises, pour qu’elles puissent orienter les personnes présentant les symptômes de la grippe aviaire vers les endroits qu’il faut", avertit-il.

Soulignons qu’au Cameroun malgré les informations et les ravages du virus H5N1 qui déciment les volailles, la population reste insensible. Les gens doutent même de l’existence des risques de contamination du virus vecteur de la grippe aviaire.



Autres titres
Inter Les pays redoublent d’efforts afin de lutter contre la résistance aux antimicrobiens 
Burkina-Faso Adoption de la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique 
Niger Epidémie de choléra: plus d'une centaine de cas enregistré à Madarounfa 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun La présidentielle sur fond de controverses en couverture des journaux camerounais 
Cameroun Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains 
Cameroun Washington demande une enquête sur les tueries attribuées à l’armée camerounaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires