Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo RDC Acharnement judiciaire? : Prison ferme pour Moise Katumbi dans une affaire de spoliation de maison


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Acharnement-judiciaire?-:-Prison-ferme-pour-Moise-Katumbi-dans-une-affaire-de-spoliation-de-maison

Ceux qui crient à l’acharnement judiciaire contre Moïse Katumbi vont avoir du grain à moudre avec cette nouvelle réquisition du ministère public. 36 mois de prison ferme, c’est le verdict que le tribunal de paix de Lubumbashi-Kamalondo vient de prononcer. L’opposant et candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle est pourtant absent du pays depuis un peu plus d’un mois pour raison médicale.

Le tribunal condamne Moise Katumbi à 36 mois de prison ferme pour l'achat illégal d'un immeuble à Lubumbashi.

La candidature de Moïse Katumbi à l’élection présidentielle donne visiblement des sueurs froides au pouvoir de Kinshasa. C’est en tout cas, ce que pensent les partisans de l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga. Ils en veulent pour preuve ce nouveau procès intenté contre leur poulain alors que ce dernier est hors du pays pour recevoir des soins. Pour ces derniers, c’est son éviction de la course à la présidence qui explique ces procédures en cascade.

Ce lundi 20 mai en effet, le tribunal de paix de Lubumbashi a tenu une audience au cours de laquelle Moïse Katumbi était accusé d’avoir spolié et vendu la maison d’un ressortissant grecque du nom d’Alexandros Stoupis. L’absence de l’accusé n’a pourtant empêché la juridiction à ouvrir et clôturer l’instruction. Cinq (5) ans de prison, voilà la peine qu’il encourt pour cette infraction. Ces avocats pourtant présents, ont été mis à l’écart de la procédure. Rendez-vous dans huit jours pour le jugement et Moïse Katumbi est donc attendu à Lubumbashi.

Il n’en fallait pas plus pour que ses partisans crient à l’acharnement et à la cabale politique contre l’ex Gouverneur de l’ancienne province du Katanga. En effet depuis sa sortie fracassante de la Majorité Présidentielle et l’annonce de sa candidature, Moïse Katumbi n’a pas été épargné par ses anciens amis.
Un procès pour atteinte à la sûreté intérieur et extérieur de l’Etat, lui pend déjà au nez. Il est accusé de recrutement de mercenaires étrangers américains notamment dans le but de déstabiliser le pays.

Des accusations qu’il a balayées du revers de la main. Son retour en RDC permettra d’y voir clair dans toutes ces affaires.

L'AUTEUR
Waliyullah T.


Autres titres
Burkina-Faso Des experts de l'ONU exhortent Ouagadougou à libérer Djibril Bassolé 
Bénin Reine Alapini Gansou, première femme béninoise de la CPI 
Côte D'Ivoire Philippe Mangou dément avoir déclaré à la CPI que des ex FAFN auraient été pris en compte dans le paiement des primes aux soldats de 2005 à 2009 (Communiqué) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Congo RDC 400.000 enfants risquent de mourir de malnutrition au Kasaï ravagé par les violences (UNICEF) 
Congo RDC Vignette automobile: interdiction de circulation à tous engins non en règle dès mardi 
Congo RDC 15 Casques bleus tués dans une attaque en RDC: le chef de l'ONU condamne un « crime de guerre » 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires