Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Sit-in au ministère des Finances: le Syntracef exige l’annulation du décret de nomination des retraités


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Sit-in-au-ministere-des-Finances:-le-Syntracef-exige-l-annulation-du-decret-de-nomination-des-retraites

Le Syndicat des Travailleurs de l’administration centrale des Finances (Syntracef) a organisé le mercredi 15 juin 2016 un mouvement de protestation au ministère de l’économie et des finances. Les manifestants, exigent du gouvernement l’abrogation du décret portant structure type des ministères et l’annulation du décret de nomination des retraités dans leur département ministériel.

C’est sous la pluie du mercredi 15 juin 2016, que les membres du Syndicat des travailleurs de l’administration centrale des Finances (Syntracef) ont exprimé leur mécontentement au ministère de l’économie et des finances. Ainsi, avec les Banderoles rouges et des slogans hostiles, ils ont marché en faisant plusieurs tours autour dudit ministère, pour dénoncer ce qu’ils appellent des dysfonctionnements au sien de leur ministère.

"Non à la gestion de l’Etat comme une société privée. Travailleurs au secours !!’’ tel était leur cri. Selon la motion de revendication lue par le porte-parole du Syntracef, ces derniers exigent l’abrogation du décret portant structure type des ministères, l’annulation du décret de nomination des retraités dans leur département ministériel avec la démission des deux anciens actuellement normés au sein de la direction des finances.

Prenant la parole, le directeur du cabinet du ministère de l’Economie et des Finances’, Servais ADJOVI, représentant le ministre empêché, va apaiser les manifestants avant de les rassurer de rendre compte à qui de droit pour la satisfaction de leurs revendications.

Le Synatracef a bénéficié du soutien d’autres organisations syndicales comme la Fédération des syndicats des travailleurs du ministère de l’économie et des finances (Fesyntra-Finances). Il compte revenir à la charge et de façon plus musclé si rien n’est fait les jours à venir. Après le Syntracef, l’Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB) et d’autres syndicats veulent aussi aller en grève les heures à suivre pour d’autres revendications.



Autres titres
Somalie Le bilan de l’attentat de Mogadiscio s’alourdit 
Maroc La presse marocaine décrypte le discours royal prononcé devant le parlement 
Burkina-Faso Thomas Sankara monopolise la Une des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Finies les inscriptions gratuites dans les universités publiques 
Bénin Examen national de Licence: la proclamation des résultats fixée au 30 septembre 
Bénin Le Ministère de l’économie et des finances recrute 60 agents 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires