Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Finances publiques: Romuald Wadagni s’explique devant le parlement


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Finances-publiques:-Romuald-Wadagni-s-explique-devant-le-parlement

Le ministre de l’Economie et Finances, Romuald Wadagni était invité au palais des gouverneurs à Porto-Novo, lors de l’examen, ce mardi 14 juin 2016, du projet de loi uniforme relative au traitement des comptes dormants dans les livres des organismes financiers en République du Bénin.

Devant la plénière, le ministre des Finances, Romuald Wadagni, a réitéré son attachement au dialogue et aux réformes engagées par le gouvernement du Nouveau départ. A en croire ses propos, l’ordonnateur reste le ministre des finances et il n’entend pas céder devant les chantages. " Ayons le courage d’essayer de nouvelles choses ", a réagi le ministre des finances au sujet du sit-in annoncé pour ce mercredi 14 juin. Romuald Wadagni pense qu’ " avec le dialogue, tout peut se calmer ".

Il s’agit donc que les uns et les autres aient le courage de faire face aux innovations, à la lumière des propos de l’argentier national. " Au Ministère des finances, la chaine de commandement n’a pas changé. L’ordonnateur reste le ministre des finances. Et c’est moi. J’ai nommé deux assistants dédiés à la qualité des dépenses ", explique-t-il.

En effet, l’ordonnateur en chef du budget national a nommé deux assistants, deux cadres spécialisés, pour assurer " sécurité " et "ordre" respectivement dans " les recettes " et " la chaine des dépenses publiques ". Ce ne sont donc pas des nominations comme à l’accoutumée, avec des collaborateurs supplémentaires de sorte à alourdir ou violer l’organigramme du Ministère, soutient le ministre suite à une question du député Bida Youssouf qui voulait savoir si ces deux nominations respectent la loi organique portant loi des finances en vigueur dans l’espace l’Uemoa.

En appui aux démonstrations du ministre, le président de la commission des finances de l’Assemblée nationale a estimé qu’un tel instrument communautaire n’a pas vocation à réglementer la prérogative de nomination dans un État membre. A en croire le ministre, " le dialogue va continuer avec le syndicat ".



Autres titres
Maroc Ouverture de l'année législative : le Roi Mohammed VI pour un nouveau modèle de développement pour son pays 
Maroc L'intégration du Maroc à la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de Ouest bientôt une réalité 
Kenya Election présidentielle : Raila Odinga se retire, Uhuru Kenyatta tient au scrutin du 26 octobre 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Finies les inscriptions gratuites dans les universités publiques 
Bénin Examen national de Licence: la proclamation des résultats fixée au 30 septembre 
Bénin Le Ministère de l’économie et des finances recrute 60 agents 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires