Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Algérie Des crânes des moines de Tibhérine remis à la justice française


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Des-cranes-des-moines-de-Tibherine-remis-a-la-justice-francaise

L ’Algérie a remis des prélèvements des crânes des moines de Tibhérine à la justice française après leurs assassinats en 1996.

Les crânes remis à la justice française avaient fait objets de prélèvements à l’automne 2014 lors d’une exhumation des crânes des religieux enterrés à Tibéhirine Mais, les familles des moines font savoir que, les juges et les experts français qui y avaient assisté n’avaient pu les rapporter de leur voyage en Algérie. Ce qui avait amené les familles et autres proches des moines a alors dénoncé une "confiscation des preuves" par Alger, alors que l’enquête française tente de lever les zones d’ombre sur le crime".

Cette remise à la justice, a été pour l’avocat de la famille, Patrick Baudouin une avancée très importante dans ce dossier.

"C’est une avancée importante que nous attendons depuis un an et demi et qui lève l’un des obstacles à la recherche de la vérité et de la justice", ajoutant qu’ « il faut rester prudent mais les experts pensent que la conservation des prélèvements a été correcte et que les échantillons sont exploitables, dit l’avocat Baudouin.

D’après les informations, c’est cette semaine au terme d’un voyage effectué à Alger par la juge d’instruction française Nathalie Poux que "les scellés dont les experts avaient besoin pour mener leur mission" sont remis. Les prélèvements peuvent éclairer l’enquête sur les circonstances de l’exécution des moines et la date de leur mort, précise-t-on

De son côté, les juges français ont remis à leurs homologues algériens les prélèvements génétiques des familles des moines, pour les besoins de l’enquête menée en Algérie.

Pour rappel, les sept moines de Tibhérine avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l’Atlas, sur les hauteurs de Médéa. Leur assassinat avait été revendiqué environ deux mois plus tard par un communiqué du Groupe islamique algérien (GIA). Seules les têtes avaient été retrouvées sur une route.

L'AUTEUR
Africahotnews


Autres titres
Burkina-Faso Des experts de l'ONU exhortent Ouagadougou à libérer Djibril Bassolé 
Bénin Reine Alapini Gansou, première femme béninoise de la CPI 
Côte D'Ivoire Philippe Mangou dément avoir déclaré à la CPI que des ex FAFN auraient été pris en compte dans le paiement des primes aux soldats de 2005 à 2009 (Communiqué) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Algérie Belle déculottée diplomatique algérienne prise à Addis-Abeba 
Algérie Nouvelles défaites diplomatiques algéro-polisariennes 
Algérie 500 personnes condamnées à des peines capitales : Amnesty International réagit 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires