Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Algérie Le parti des travailleurs apprécie la décision de la reprise des matières au BAC


Education

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-parti-des-travailleurs-apprecie-la-decision-de-la-reprise-des-matieres-au-BAC

Les enquêtes se poursuivent pour situer les responsabilités, sur les fuites dans les épreuves d’examens du BAC en Algérie. Les islamistes veulent la démission de la ministre de l’éducation nationale, Mme Nouria Benghebrit, mais cette démarche n'est pas partagée pas trois formations politiques dont le parti des travailleurs (PT).

Si en Algérie, certains esprits notamment les partis islamistes ont cru trouver dans les fuites au Bac, un moyen d’abattre la ministre de l’éducation, d’autres individus ne s’inscrivent pas dans cette logique. C’est pourquoi depuis le début, la ministre de l’éducation nationale ne cesse de recevoir de soutien.

Après le RCD et le RND, c’est le Parti des Travailleurs qui apporte son soutien à la ministre de l’éducation nationale algérienne en appuyant la décision du gouvernement "d’organiser de nouvelles épreuves dans les filières et matières touchées par l’opération de divulgation des sujets du baccalauréat ".
Dans un communiqué de ce parti, le PT exprime son "soutien " tout en parlant d’une " femme qui fait face dignement à cette épreuve douloureuse ".

Le parti condamne toutefois, " tous ceux qui ont utilisé la provocation pour s’attaquer à elle (ministre) de manière immorale, en demandant sa tête et en tentant de jeter l’opprobre sur l’ensemble de la famille de l’éducation nationale ".

A l’annonce des fuites des épreuves sur les réseaux sociaux une semaine avant l’examen, les islamistes ont exigé la démission de la ministre de l’éducation nationale. Une demande qui n’est pas du goût de certaines formations à l’instar du PT, CRD et le Rnd. Car, les responsables du PT disent ne pas considérer qu’il y a fraude au niveau des épreuves. Mais, parlent plutôt "d’une opération visant à discréditer un examen national et par ce biais, déstabiliser l’Etat qui l’organise ".

Pour le PT, " le mode opératoire des personnes qui ont œuvré systématiquement à saboter l’examen du Bac et le moral des centaines de milliers de candidats, montre clairement le caractère criminel de cette opération.
Pour le PT, il n’est pas question que ses députés signent un quelconque texte demandant le départ de la ministre de l’Education.

Rappelons que 7 matières ayant fait objet de fuites de sujets seront concernées par cette session partielle. Dans la filière sciences expérimentales, la refonte concernera les épreuves de Mathématiques, Anglais, Physique, Français, Philosophie et Sciences naturelles.



Autres titres
Burkina-Faso Baccalauréat 2018: les candidats du Soum vont composer en septembre 
Burkina-Faso Ministère de l’enseignement supérieur: Rapport des sorties de suivi-contrôle des institutions privées d’enseignement supérieur (IPES) 
Tchad Coopération: hausse des bourses d’études marocaines aux étudiants tchadiens 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Algérie Le Comité des droits de l’homme préoccupé par les allégations d’arrestations collectives de migrants 
Algérie Le gouvernement veut augmenter les frais des documents d'identité pour renflouer les caisses de l'Etat 
Algérie Drame: 257 morts dans le crash d’un avion militaire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires