Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burundi Economie, politique et sécurité au menu de la presse burundaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’économie, la politique et la sécurité sont à la une des médias burundais parus lundi, à l’image de l‘Indépendant Iwacu qui s’est focalisé sur la mesure du Gouverneur de la Banque centrale stipulant que les personnes détentrices de comptes en devises ne pourront plus retirer que des francs burundais et au taux de la BRB.


Selon ce journal, dans une lettre adressée à toutes les institutions bancaires, il est clairement stipulé que ‘'les transactions conclues localement et concernant des biens situés au Burundi doivent être effectuées en BIF et ne peuvent donc donner lieu à une opération au crédit d'un compte devises.'' Aussi, ‘'les retraits en cash sur les comptes des personnes morales sont formellement interdits''

Autre décision importante, écrit Iwac : les transferts instantanés en provenance de l'étranger ‘'doivent être remis aux bénéficiaires en monnaie locale.''

Les personnes qui ont des comptes en devises sont furieuses, souligne ce journal qui parle de consternation chez les commerçants qu'il a interrogés. ‘'C'est une manière de nous prendre nos devises à un taux bas'', se lamentent certains commerçants là où d'autres estiment que ‘'C'est un signe que l'économie va très mal''.

Le journal gouvernemental le Renouveau a écrit quant à lui sur les dernières sanctions de l'UE à l'encontre de certaines personnalités proches de la police et de l'armée et le gel provisoire par la Belgique (premier pourvoyeur du Burundi) de sa coopération avec le Burundi.

Ces mesures font suite au troisième mandat du président Nkurunziza et aux élections contestées par certains partis politiques et la communauté internationale, explique le journal.

Citant le porte-parole du gouvernement, il note que ces sanctions ont été jugées injustes par le gouvernement du Burundi qui estime que la communauté internationale a été toujours partisane.

‘'Ce ne sont pas des braves policiers qui ont tout fait pour éviter le pire au pays qui doivent bénéficier de sanctions'', affirme le porte-parole du gouvernement ajoutant que le Burundi pourra expliquer petit à petit à ses bailleurs ce qui se passe réellement sur son sol et ainsi il espère qu'ils vont comprendre.

Le journal Iwacu souligne en outre que le weekend a été sanglant dans certains quartiers de la capitale où plus de huit personnes ont été tuées à suite des tirs nourris qui ont été entendus dans les quartiers de Cibitoki Mutakura, Ngagara Musaga.

Certains de ces morts avaient sur le corps des traces de corde et des blessures faites à l'armée blanche.



Autres titres
Côte D'Ivoire Les sujets politiques dominent la Une de la presse ivoirienne 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Economie, administration et fête du sacrifice au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burundi Un an plus tard, Jean manque toujours à l'appel 
Burundi Beyoncé s’associe à l’UNICEF pour que les enfants des régions reculées du Burundi, en Afrique de l’Est, aient accès à l’eau salubre 
Burundi Fin de 2017: l’ultimatum pour mettre au concubinage 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires