Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burundi Agathon Rwasa, le principal opposant aurait-il changé de camp?


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Agathon-Rwasa,-le-principal-opposant-aurait-il-change-de-camp?
@rfi.fr

Qualifié d'"ambigu", de "changeant" ou d'"insaisissable", le principal opposant de Pierre Nkrunziza surprend plus d'un avec son élection hier comme vice-président de l'Assemblée nationale. Un choix qui lui a été favorisé par les voix des députés de la mouvance présidentielle. Estimant vouloir "jouer le jeu" du pouvoir, Agathon Rwasa peine à convaincre l'opinion sur ses réelles motivations.

Au sein d'une opposition burundaise prise au dépourvu et qui se bat contre vents et marées pour faire respecter l'accord d'Arusha, l'élection d'Agathon Rwasa à la vice-présidence du Parlement est un véritable coup. Cependant, le principal leader de l'opposition n'a pas surpris certaines personnes, d'autant plus que ses prises de position n'ont jamais été claires depuis un certain temps. Ce qui a suscité la méfiance d'une partie de la classe politique congolaise vis-à-vis d'Agathon Rwasa.

D'abord, l'"insaisissable" principal opposant, n'a jamais demandé à la population de descendre dans les rues pour s'opposer à la candidature controversée de Pierre N'kurunziza. Il disait tout de même comprendre les motivations des manifestants.

Ensuite, à la veille de la présidentielle, Agathon Rwasa a été le seul candidat de l'opposition à récuser de se retirer formellement de la course à la magistrature suprême.

Tout récemment, Agathon Rwasa a simplement refusé de soutenir le Conseil national pour la restauration de l'accord d'Arusha. Il s'agit d'une plateforme d'opposition qui s'est donné pour objectif de poursuivre la lutte contre le président N'Kurunziza. Pour expliquer son refus, il estime n'avoir pas été associé aux pourparlers préalables à la mise en place de ladite plateforme. Cependant, il lui est reproché ses multiples absences aux réunions de l'opposition.

En ce qui concerne les résultats de la présidentielle qui déclarent N'Kurunziza vainqueur avec près 70% des voix, l'opposant a été moins "ambigu" en traitant les résultats de "fantaisistes", même jusqu'à la fin de la semaine dernière.

Cependant, la surprise était au comble quand Agathon a été élu vice-président de l'Assemblée nationale. Le plus étonnant encore est que cette élection a été favorisée par les voix du parti au pouvoir.

Pour le moment, beaucoup s'interrogent sur les réelles motivations du principal opposant au Burundi; même si ce dernier déclare vouloir "jouer le jeu" de la mouvance présidentielle. Aurait-il définitivement changé de camp? Seul Agathon Rwasa est en mesure de répondre à cette interrogation.



Autres titres
Côte D'Ivoire Depuis son depart du gouvernement: Affoussiata Bamba Lamine rompt le silence et appelle à la mobilisation autour de Guillaume Soro 
Gambie Déclaration de patrimoine: les ministres gambiens ont jusqu’au 15 juillet 
Sénégal Législatives: Me Abdoulaye WADE annoncé en début juillet à Dakar 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burundi Fin de 2017: l’ultimatum pour mettre au concubinage 
Burundi Des figures de l’opposition de retour au pays 
Burundi Difficile dialogue entre le pouvoir et l'opposition 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires