Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burundi Malgré le boycott, la CENI parle de 90% de taux de participation


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Malgre-le-boycott,-la-CENI-parle-de-90%-de-taux-de-participation

A en croire la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) aucun incident majeur n’a été déploré au cours des élections communales qui se sont tenues ce lundi au Burundi et les électeurs sont massivement sortis accomplir leur devoir civique. Les premiers résultats provisoires, sont attendus ce mardi.

L’appréciation du déroulement des élections locales et communales qui se sont tenues au Burundi ce lundi, diffère, selon qu’on soit du parti au pouvoir ou de l’opposition et de la société civile. Pour les partisans de Pierre Nkurunziza, le scrutin s’est déroulé pour le mieux dans le meilleur des mondes. Aucun incident majeur n’a été signalé et c’est en toute liberté que les Burundais sont sortis voter.

Des propos relayés par des responsables de la CENI qui évoquent même un taux de participation de 90%. Ces derniers indiquent en outre que les résultats des votes sont entrain d’être acheminés vers les commissions électorales communales et que les premiers chiffres seront connus ce mardi.

C’est une toute autre version que soutiennent les leaders de l’opposition qui ont d’ailleurs boycotté le scrutin. Ils indiquent que c’est sous la menace que certains de leurs compatriotes sont allés voter mais que néanmoins, le taux de participation a été faible. Celui-ci est encore plus accentué dans les localités où la contestation est la plus forte notamment les communes de Musaga, Nyakabika, Ngarara et Cibitoke. De plus, c’est au rythme des tirs d’armes à feu et de jets de grenades que les Burundais ont vécu la veille et le jour du vote.

L’opposition et la société civile appellent à la reprise du dialogue avec pour sujet principal sujet, la candidature de Pierre Nkurunziza contestée par une frange de la population. Le pouvoir pour sa part, fait la sourde-oreille et n’entend plus faire marche arrière malgré les mises en garde de la communauté internationale. Après les locales, ce lundi, la présidentielle est maintenue sur le 15 juillet prochain. Depuis avril dernier, le Burundi est en proie à des violences depuis l'annonce du président sortant de briguer un 3ème mandat.



Autres titres
Maroc Rendons hommage à ces poilus Marocains de la Première Guerre Mondiale 
Guinée Conakry: condamnation après la mort de trois individus dans des émeutes 
Maroc Discours du Roi du Maroc célébrant le 43eme anniversaire de la Marche Verte : une main tendue à l'Algérie. 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burundi Le Conseil de sécurité préoccupé par la lenteur des progrès du dialogue inter-burundais 
Burundi Un an plus tard, Jean manque toujours à l'appel 
Burundi Beyoncé s’associe à l’UNICEF pour que les enfants des régions reculées du Burundi, en Afrique de l’Est, aient accès à l’eau salubre 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires