Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Kenya Démission du chef de la lutte anti-corruption, suspendu en avril


Société

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer
Demission-du-chef-de-la-lutte-anti-corruption,-suspendu-en-avril

Le président de l'agence de lutte contre la corruption du Kenya a démissionné mardi, un mois à peine après avoir été suspendu de ses fonctions par le président Uhuru Kenyatta suite à une remise en cause de son intégrité.

Le président de la Commission pour l'éthique et la lutte contre la corruption (EACC), Mumo Matemu, a déclaré que sa démission servait l'intérêt public supérieur et la lutte contre la corruption, dont l'étendue a été dénoncée comme la cause du sous- développement de ce pays d'Afrique de l'Est.

"J'ai présenté aujourd'hui ma démission en tant que président de l'EACC, par une lettre adressée au président, conformément aux dispositions de la Section 9 de la Loi de 2011 constituant l'EACC", a déclaré M. Matemu dans sa déclaration.

"J'ai pris cette décision de manière réfléchie dans le seul objectif de subordonner mes droits et intérêts personnels à l'intérêt général supérieur et à la lutte contre la corruption", a- t-il ajouté.

Le président démissionnaire de l'agence de lutte contre la corruption a remercié le président et la population du Kenya pour lui avoir permis de servir à ce poste.

Ce nouveau développement fait suite à la nomination le 24 avril d'un tribunal de quatre membres pour enquêter sur la conduite de M. Matemu et de la vice-présidente Irene Keino qu'il avait auparavant suspendus. Mme Keino avait démissionné depuis.

M. Kenyatta a déclaré que ce tribunal avait pour mission d'enquêter sur les allégations concernant la conduite de deux membres de l'EACC "pour déterminer si M. Matemu et Mme Keino doivent être limogés ou méritent toute autre sanction, et pour rendre compte des faits et formuler des recommandations sur cette question dans les plus brefs délais".

Il a déclaré que cette procédure d'enquête à l'encontre des dirigeants de l'EACC n'entraverait aucunement le travail de cette institution, qui restait consacrée par la Constitution et opérationnelle.



Autres titres
République Centrafricaine Renforcer les connaissances des médias centrafricains sur la Réforme du Secteur de la sécurité 
Sénégal Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop quittent le Groupe Futurs Médias 
Brésil Assassinat d’un journaliste radio ”qui dérangeait beaucoup d’hommes politiques” 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Kenya Le comté de Mombasa va lancer un important programme de construction de logements sociaux d’un coût de 2 milliards $ 
Kenya Clôture de la Conférence panafricaine de haut niveau sur l’éducation 
Kenya Vague de démissions dans le plus grand groupe de presse du Kenya 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires