Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Éthiopie Le peuple a manifesté contre l’État islamique


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-peuple-a-manifeste-contre-l-État-islamique

Mercredi 22 avril et suite à l'appel des autorités du pays, les Éthiopiens ont manifesté dans les rues pour dire "non" aux exactions du groupe terroriste État islamique. A l'origine, le groupe a exécuté en Libye 28 chrétiens éthiopiens. Le gouvernement voulait ainsi canaliser les manifestations de colère de la population.

2/3 de chrétiens et 1/3 de musulmans

La cartographie religieuse éthiopienne révèle que la population est majoritairement chrétienne avec deux tiers de chrétiens et un tiers de musulmans. L'exécution des chrétiens en Libye n'a pas été du goût ni des autorités, encore moins de la population qui a tenu à manifester son indignation.

Cependant, dans un pays où toute manifestation de contestation est sévèrement réprimée, l’État a voulu offrir l'opportunité aux Éthiopiens afin qu'ils manifestent leur colère et émotion. Dans cette volonté, les comités de quartier se sont chargés de jouer le rôle de relais locaux du pouvoir afin de passer le message appelant les manifestants au rassemblement sur la place centrale du Meskel Square.

Il faut remarquer que des dizaines de milliers d’Éthiopiens ont répondu présents à l'appel du gouvernement pour finalement déborder largement cette place.

Manifestation à double sens

Sur des pancartes brandies par les manifestants sur la place Meskel Square, on pouvait lire: "L'EI n'est pas l'islam"; "Notre paix et notre unité ne seront jamais brisées par les extrémistes".

Par ailleurs, d'autres groupes n'ont pas manqué de manifester leur colère à l'endroit des autorités dans leur volonté de confiner l'expression d'indignation de la population vis-à-vis des meurtres des leurs.

"Nous sommes fatigués des discours et de la propagande. Nous voulons des actes! Vengeance pour nos frères!", c'étaient les mots que ne cessaient de lancer un groupe de jeunes rapidement encerclé par la police.

Les autorités éthiopiennes se sont engagées à rapatrier les migrants qui se trouvent encore en Libye. Elles conseillent également à leurs ressortissants de ne pas voyager dans les pays où sévit le groupe dihajiste État Islamique.



Autres titres
Congo, République du Les confrères de Ludovic Désiré Essou brandissent la menace de la grève 
Gabon Grève des enseignants: des marches d’élèves dispersées manu militari 
Guinée Au moins 5 morts dans des manifestations exigeant la réouverture des classes 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Éthiopie Lutte contre le paludisme: le leadership Tchadien récompensé 
Éthiopie Le Tchadien Moussa Faki, porté à la tête de la Commission de l’UA 
Éthiopie 28e sommet de l’UA: Discours de SEM Idriss Deby Itno, President en exercise de l’UA 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires