Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Kenya Garissa : l’avion d’intervention transportait la famille d’un officier


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Garissa-:-l-avion-d-intervention-transportait-la-famille-d-un-officier

Une information rendue publique par la presse kenyane crée la polémique, deux semaines après l’attaque meurtrière de l’Université de Garissa. L’avion devant servir à l’intervention d’une unité spéciale de la police durant l’attaque servait plutôt au transport de la famille du chef de la brigade aérienne.

148 morts pour la plupart des étudiants, c’est le lourd bilan de l’attaque de l’université kenyane de Garissa le 02 avril dernier. Des victimes qui auraient pu être sauvés si la Police était intervenue plus tôt. Il aura fallu 7 heures à la police pour arriver sur les lieux de l’attaque. Et pour ne rien arranger, une information révélée par les médias locaux laisse entendre que l’avion qui devait servir au transport du commando de la police ramenait plutôt la belle-fille du chef de la brigade aérienne et ses proches de vacances sur la côte Est.

Une photo postée sur Instagram montre en effet la jeune fille toute souriante à côté de l’avion, un Cessna 208B. Rogers Mbithi, le Chef de la Brigade aérienne, a indiqué que l’appareil qui rentrait d’une mission d’entrainement dans l’est du pays, en a profité pour ramener des proches.

La polémique nait du fait qu’alors que l’alerte ait été donnée à l’unité d’élite dès les premiers instants de l’attaque terroriste (5h30), l’appareil ne rentrera à Nairobi qu’à 11h30. Le commando décollera finalement à 12h30 pour atterrir à 13h56 à Garissa; soit plusieurs heures après le début de l’assaut meurtrier.

Pas de quoi apaisés les cœurs meurtris des familles des victimes. De nombreux messages laissés par les étudiants abattus, montrent qu’ils sont restés longtemps cachés avant d’être retrouvés et tués par les terroristes shebabs. Le commando serait intervenu plus tôt, qu’ils seraient encore en vie. On ne le saura jamais, une fille à papa revenait de vacances.



Autres titres
Côte D'Ivoire Autonomisation des Jeunes : Sidi Touré annonce des innovations pour le CNJCI pour son fonctionnement 
Togo La presse en ligne fait le bilan des travaux du comité préparatoire du dialogue politique 
Maroc Politique, justice, social et enseignement au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Kenya RSF condamne la suspension prolongée de deux chaînes de télévisions 
Kenya L'ONU préoccupée par les intimidations contre les médias 
Kenya Nouveau quinquennat: Uhuru Kenyatta, "gardien des rêves de tous" 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires