Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo Pourquoi les membres d'UNIR ont-ils démissionné de la CENI?


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Pourquoi-les-membres-d-UNIR-ont-ils-demissionne-de-la-CENI?

Selon la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l'élection présidentielle pourrait se tenir le 21 avril 2015 au Togo. A quelques semaines donc de la présidentielle, quatre des cinq délégués d'Unir, le Parti au pouvoir ont démissionné. Ils ont été remplacés par des personnes connues pour leur plein "dévouement" au régime.

"Manquements graves"

Que reproche-t-on aux quatre délégués d'Unir au sein de la CENI? A cette question, les réponses s'affrontent et le commun des togolais risque de ne pas s'y retrouver.

Aucune raison officielle n'a été évoquée. Cependant, de sources concordantes, les démissionnaires n'auraient pas bien rempli leur mission en ce qui concerne le processus de révision des listes électorales, notamment dans la zone 1, dont Lomé la capitale. Les opérateurs de saisie ont déclaré avoir envoyé les résultats du recensement depuis deux semaines, alors que la CENI affirme n'avoir rien reçu, notamment en ce qui concerne la préfecture de Yoto.

Ainsi, Mme Mopkopko Dosseh et les sieurs Koffi Ayéfoumè Kéké, Bandifo Ouro-Akondo et Robert Bouabadi Bakaï ont été poussé à la démission pour "manquements graves".

Déficit de communication ou "réaménagement technique"?

En outre, il est reproché aux quatre délégués de n'avoir pas consulté la base du Parti avant de s'entendre sur la date du 21 avril proposée par la CENI, au moment où la Commission choisissait la date de la présidentielle.

Cependant, au sein d'Unir les langues ne s'accordent pas. Pour le chargé de la communication d'Unir, il s'agit simplement d'un "réaménagement technique". Il soutient cet argument en évoquant la volonté du parti d'affecter des anciens membres de la commission pour de nouvelles fonctions.

Les nouveaux prêtent serment ce matin

Parmi les anciens représentants du parti présidentiel au sein de la CENI, seul l'ancien ministre des Postes et télécommunication Taïrou Bagbiegue est maintenue dans ses rôles. La cérémonie de prestation de serment devrait se tenir ce matin au niveau de la Cour constitutionnelle.

Ainsi, les quatre nouveaux membres de la CENI pour le compte du Parti du chef de l’État Faure Gnassingbé sont: Agbo Bloua, Payadowa Boukpéssi, Marc Bidamon et un autre dont l'identité est encore inconnue.

Le militantisme de ces messieurs n'étant plus à prouver, certains estiment le parti présidentiel s'apprête encore à tripatouiller la prochaine élection.



Autres titres
Madagascar Une loi sur la propriété foncière votée 
Côte D'Ivoire Politique d’emplois du maire de Cocody/Noël Delphine, 6ème adjointe, annonce de bonnes nouvelles: « Nous allons distribuer 75 millions, le lundi prochain » Voici les critères et les cibles 
Zimbabwe Un premier fermier blanc reprend possession de ses terres 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo L’agence de notation financière Fitch maintient la note 'AAA' de la Banque africaine de développement, avec perspective stable 
Togo Séminaire sur le renforcement des capacités ‘’L’égalité des chances pour un développement social inclusif’’ 
Togo Forum Mondial sur la Migration et le Développement, Berlin 2017: Des ponts, non des murs ! 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires