Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo Message à la nation de Faure Gnassingbé : L’inquiétude persiste sur les réformes politiques et le scrutin présidentiel


Politique

AFRICAHOTNEWS.NET | | Commenter |Imprimer
Message-a-la-nation-de-Faure-Gnassingbe-:-L-inquietude-persiste-sur-les-reformes-politiques-et-le-scrutin-presidentiel

Le président de la république togolaise, Faure Essozimna GNASSINGBE a fait son discours traditionnel de nouvel an sur la télévision nationale le mercredi 31 décembre 2014.

Dans ses vœux de santé, de bonheur et de prospérité au peuple togolais tout entier, Faure Gnassingbé a invité ses compatriotes à se ressouder autour des valeurs essentiels qui sont la paix, la cohésion nationale, le progrès économique, social, et la modernité.

Mais l’on retiendra essentiellement de ce discours de vingt et une minute, quatre points essentiels, la défense nationale, les réformes politiques, le Fond national de la Finance Inclusive et l’élection présidentielle.

En matière de défense nationale, le président de la république a réitéré son engagement de renforcer la sécurité du pays suite aux nombreux tumultes dans la sous région, en référence au groupe islamique Boko Haram dont les attaques gagnent les frontières voisines du Nigéria et inquiètent la sous-région.

Pour ce faire, Faure Gnassingbé dans sa promesse depuis un an de réformer l’armée nationale, va initier une parfaite cohésion entre les forces de police et de la gendarmerie pour répondre à toute menace.

Sur la question des réformes politiques, le chef de l’Etat togolais annonce l’ouverture d’un vaste champ de réformes politiques qui va mettre sur pieds une commission composée d’historiens, de juristes, de sociologues, et de représentants de la société civile.
Cette commission aura pour mission de proposer dans les meilleurs délais, un texte de réformes constitutionnelles et institutionnelles qui tient compte des réalités du pays et des aspirations du peuple, une proposition qui selon un analyste politique, a peu de chance de faire l’unanimité au sein de l’opposition.

Faure Gnassingbé ne précise donc pas si les réformes se feront avant ou après le scrutin présidentiel mais au vue de la création de cette commission, il est fort probable que les réformes auront lieu après les présidentielles de mars prochain, un signal fort pour la mobilisation de l’opposition, selon cet analyste politique.

Lancé en janvier 2014, le Fond National de la Finance Inclusive (FNFI) a intégré plus de 300000 adhérents dans toutes les préfectures du pays en seulement sept mois.

Un bilan satisfaisant pour le chef de l’Etat qui annonce pour cette nouvelle année 2015 la mise sur le marché de deux nouveaux produits du FNFI à l’intention des agriculteurs et des jeunes.

Dans le souci du chef de l’Etat de promouvoir le secteur informel et de sortir les togolais de la précarité, Faure Gnassingbé annonce le rendez-vous de 2015, qu’est l’élection présidentielle.

Avant d’appeler à une participation massive des togolais au processus, le président de la république a indiqué ‘’ Un rendez-vous important nous attend en 2015. Il s’agit de l’élection présidentielle. C’est un rendez-vous crucial. Son succès dans la paix, la transparence et l’équité, contribuera à affermir l’irréversibilité…’’.

Et au chef de l’Etat de mettre en garde ‘’il revient à tous les acteurs politiques de faire preuve de responsabilité, de retenue, et de dignité…je me porte garant de la bonne tenue du scrutin. L’Etat se montrera inflexible à tous les niveaux face à toute tentative visant à remettre en cause la paix et la stabilité dont jouissent nos populations’’.

Les togolais doivent-ils s’attendre encore à de nouvelles répression comme en février 2005 ou lors du scrutin présidentiel de 2010 ?
En tout cas le message du chef de l’Etat dans son ensemble reste quelque peu mitigé et ne rassure pas les togolais notamment sur la question des réformes politiques et le déroulement du scrutin présidentiel.

Ce message intervient alors que le groupe parlementaire de l’opposition ANC / ADDI, s’est divisé à la fin décembre 2014 sur la question des réformes politiques au Togo.

Eric K.



Autres titres
Côte D'Ivoire Depuis son depart du gouvernement: Affoussiata Bamba Lamine rompt le silence et appelle à la mobilisation autour de Guillaume Soro 
Gambie Déclaration de patrimoine: les ministres gambiens ont jusqu’au 15 juillet 
Sénégal Législatives: Me Abdoulaye WADE annoncé en début juillet à Dakar 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo Coopération Sud-Sud: Patrice Talon était à Lomé 
Togo Vente de voitures d’occasion : une activité en plein essor au port de Lomé 
Togo Enquête sur les investissements du groupe Bolloré dans des plantations africaines 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires