Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo Jean-Pierre Fabre répond au CAR : 'Me Agboyibo se trompe, comme il s’est souvent trompé'


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Jean-Pierre-Fabre-repond-au-CAR-:--Me-Agboyibo-se-trompe,-comme-il-s-est-souvent-trompe-

Entre l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et le Comité d’action pour le renouveau (CAR), ce n’est pas la lune de miel. Ces deux formations politiques, les plus importantes de l’opposition togolaise s’affrontent par média interposé sur des sujets liés aux réformes constitutionnelles et institutionnelles et le choix du candidat unique de l’opposition.

Dans une interview accordée le 16 décembre dernier, Me Yawovi Agboyibo n’avait pas hésité à s’attaquer à la position défendue par les leaders de l’ANC en proposant d’accorder un nouveau et dernier mandat au président Faure Gnassingbé qui achève en 2015 son second quinquennat à la tête du Togo.

"La non-rétroactivité, dit-il, peut se concevoir pour le premier mandat que le Président Faure Gnassingbé a exercé de 2005 à 2010". "Elle ne peut en revanche s’appliquer au second mandat que le Président en exercice a débuté en 2010 et qui n’est pas révolu à ce jour", disait Me Yawovi Agboyibo qui a mis l’accent sur le fait que plusieurs responsables de CAP 2015 auraient déclaré sur des médias qu’il "n’existe pas d’obstacle juridique à ce que le Président en exercice brigue un nouveau mandat".

Réponse du berger à la bergère
Cette sortie du président d’honneur du CAR n’est pas du goût de Jean-Pierre Fabre qui a tenu à le faire savoir.

Dans une interview accordée à la presse, le porte-étendard de CAP2015, une coalition de formations politiques de l’opposition a estimé que Me Yawovi Agboyibo s’est "trompé". "Je comprends bien le droit. Me Agboyibo s’est trompé dans sa démonstration. Il se trompe, comme il s’est souvent trompé", a-t-il dégaine sans sommation.

Il qualifie de lamentable cette démonstration, du début jusqu’à la fin et préconise qu’on laisse la Cour constitutionnelle faire son travail. "Si la démonstration de Me Agboyibo - qui est un juriste - s’impose à ses collègues juristes de la Cour constitutionnelle, il n’y aura aucun problème", affirme le candidat aux prochaines élections présidentielles.
Reconnaîtra-t-il cette fois-ci une décision venant de cette cour ? A cette question, l’homme semble botter en touche lorsqu’il dit : "Quand la Cour constitutionnelle va se prononcer, on avisera".

Un autre cadre du CAR est également dans la ligne de mire de M. Fabre qui dénonce la capacité de celui-ci à "dire une chose le matin et son contraire le soir". "Je ne tiens pas à répondre à M. Jean Kissi, parce que je suis un homme sérieux. Je ne dis pas une chose et son contraire régulièrement. Et tout le monde peut suivre l’évolution de M. Kissi depuis environ deux ans. Leur politique s’exerce sur les radios. Au début, il disait : nous sommes pour la candidature unique, c’est avec ça que nous pouvons régler tous les problèmes. Après, la candidature unique n’est pas la panacée, nous sommes pour les réformes. S’ils sont réellement de l’opposition, ils doivent cesser de me vilipender régulièrement sur les radios et se tourner vers le parti au pouvoir. Les gens ont abandonné le terrain depuis longtemps pour ne vociférer que sur les radios. Ils ont bien vu les résultats. La politique se fait sur le terrain", décoche-t-il en direction des dirigeants du CAR.

Depuis quelques mois, l’opposition togolaise s’affronte sur les sujets d’actualité liés aux réformes constitutionnelles et institutionnelles et au choix d’un candidat unique pour la représenter aux élections à venir.

Habitués à abandonner la proie pour se battre autour de l’ombre, les leaders de cette opposition reviennent encore au-devant de la scène avec leurs sempiternelles querelles de chiffonniers et ceci à quelques mois des élections présidentielles. Comme quoi, chassez le naturel, il revient toujours en galopant.



Autres titres
Côte D'Ivoire Depuis son depart du gouvernement: Affoussiata Bamba Lamine rompt le silence et appelle à la mobilisation autour de Guillaume Soro 
Gambie Déclaration de patrimoine: les ministres gambiens ont jusqu’au 15 juillet 
Sénégal Législatives: Me Abdoulaye WADE annoncé en début juillet à Dakar 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo Coopération Sud-Sud: Patrice Talon était à Lomé 
Togo Vente de voitures d’occasion : une activité en plein essor au port de Lomé 
Togo Enquête sur les investissements du groupe Bolloré dans des plantations africaines 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires