Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Rwanda Rwanda: les pros-Kagamé souhaite un 3e mandat


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Après le Burkina Faso, c'est au tour de la Rwanda de faire parler de lui sur le renouvellement des mandats. Trois partis politiques rwandais envisagent un nouveau mandat pour le Président Paul Kagamé.

2003, 2010 et encore 2017?

Le Parti démocratique idéal (PDI), le Parti pour la solidarité et le progrès (PSP) et le PS-Imberakuri, trois petits partis politiques proches du pouvoir en place ont relancé le débat sur le maintien du président Paul Kagamé. Réclamant un référendum, ils souhaitent modifier la Constitution afin de permettre à Kagamé de briguer un troisième mandat. Celui-ci lui permettra de se maintenir à la tête du Rwanda après 2017.

Suivant les textes rwandais qui limitent à deux le nombre de mandats présidentiels, il est donc interdit à Paul Kagamé élu en 2003 et 2010 de se présenter une fois encore.

Il doit rester

Au pouvoir depuis 1994, Paul Kagamé est crédité de l'incroyable redressement socio-économique de ce pays ravagé par le génocide des Tutsis. Il a "unit les Rwandais et développé le pays", martèlent ses partisans. Il faut par conséquent "continuer avec un président" capable de protéger.

Selon le ministre rwandais de l'Intérieur, Paul Kagamé doit rester à la tête du pays "pour éviter que des loups n'interfèrent dans la politique rwandaise". Il faisait allusion aux opposants expatriés.

Décidément, les pays Africains ne cachent plus leur volonté de faire sauter les verrous constitutionnels. Le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) ont déjà retouché leurs constitutions permettant ainsi aux présidents Pierre Nkurunziza et Joseph Kabila de se représenter respectivement en 2015 et 2016.

Pour un analyste international cité par le journal JeuneAfrique, "on voit que le président et le régime ont tendance à rester silencieuse aussi longtemps que possible sur leur décision finale. Entretemps, il y a des ballons d'essai lancés par des gens de second rang (...)". Cette stratégie est un manège pour voir la réaction de l'opinion nationale et internationale.



Autres titres
Mali 2ème tour de la présidentielle: le Communiqué du POCIM 
Côte D'Ivoire 4ème Congrès Fenujeci Diabaté Gaoussou élu président avec 52,42% 
Gabon 17 août 2018: Ali Bongo à cœur ouvert sur Facebook 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Rwanda Décès tragique d’un réfugié congolais après des affrontements dans le camp de Kiziba 
Rwanda L’ONU honore la mémoire de ceux qui ont péri lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 
Rwanda S.E. Ali Bongo Ondimba à la cérémonie d’investiture de S.E. Paul Kagame, Président de la République du Rwanda 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires