Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Madagascar Hery Rajaonarimampianina prépare le point de ses huit mois de gouvernance


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le chef de l’Etat Malgache, Hery Rajaonarimampianina, compte faire le bilan de ses 8 mois de règne à la tête de son pays. Partisan de l’excellence, l’ancien enseignant ne manquera pas non plus de se prononcer sur le travail des membres de la classe gouvernementale pour le premier semestre avril-septembre 2014.

Lors d’une conférence de presse tenue au premier étage du Palais d’Etat d’Iavoloha le 23 juillet dernier, le président de la République faisait savoir son intention de « l’évaluation des ministres se fait au quotidien ».

Et de concéder toutefois qu’un premier bilan de l’action gouvernementale n’est pas à écarter après 6 mois. Formé le 18 avril 2014, le gouvernement Kolo Roger est en passe de terminer le premier semestre. L’occasion pour Hery Rajaonarimampianina de mesurer ce qui a été fait par les uns et ce qui ne l’a pas été par les autres membres du gouvernement.

En tout cas, la question – et bien d’autres tout aussi d’actualité – lui sera certainement posée lors du talk-show qu’il pourrait tenir vers la fin de ce mois devant la presse. Il sera évidemment question de l’actif et du passif, même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’un bilan comptable, mais plutôt de la "redevabilité" des gouvernants envers les gouvernés.

Ces derniers sont en droit de demander des comptes aux premiers. Evoquant l’autre jour son passé d’expert-comptable, le Chef de l’Etat de faire remarquer qu’on peut être amené à prendre de graves décisions compte tenu du bilan. Transposé au gouvernement qui est aussi une entreprise d’un intérêt capital pour le pays, cela peut se solder par des mesures drastiques voire des sanctions en cas de résultats négatifs.

Comme au collège, les mauvais élèves risquent de recevoir des avertissements, à charge pour eux de se rattraper d’ici la fin de l’année scolaire. Pour les membres de la classe dirigeante, cela peut aller jusqu’à des renvois en cours d’année. Les membres du gouvernement sont susceptibles d’être limogés à tout moment.

Si les élèves qui ont des notes au-dessous de la moyenne redoublent généralement leur classe, les ministres mal notés n’ont pas en revanche, la possibilité de redoubler. Ils sont remerciés. Au propre comme au figuré.



Autres titres
Mali Réorganisation administrative du territoire: le Premier Ministre a procédé au lancement de la concertation régionale de Bamako 
Congo RDC Présidentielle: l'opposition a un candidat commun 
Maroc Rendons hommage à ces poilus Marocains de la Première Guerre Mondiale 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Madagascar Elections présidentielles : 36 candidats en lice 
Madagascar Eliminatoires CAN 2019: décès et blessés lors du match Madagascar-Sénégal 
Madagascar Le PAM mobilisé pour combattre la faim dans le sud du pays touché par la sécheresse 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires