Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Île Maurice L'île Maurice, premier en Afrique pour la promotion du commerce


Economie et finances

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

L'île Maurice est classée en première position en Afrique pour la promotion du commerce, selon le dernier rapport du Forum économique mondial (World Economic Forum, WEF).

Avec un score de 4,7 points sur 7, Maurice arrive en 29e position sur 138 pays classés sur le plan mondial, indique le " Global Enabling Trade Report 2014" publié le 4 avril.

Au niveau africain, Maurice est suivie d'Afrique du Sud (59e sur le plan mondial) et du Rwanda (66e).

Le rapport note que Maurice est le deuxième pays à revenu intermédiaire derrière la Malaisie (25e). Au niveau des sous- indices, comme l'accès au marché, l'île Maurice est troisième avec une note de 5,3 points derrière le Chili, (1e) et Singapour (2e). Un résultat acquis grâce à l'ouverture de son marché sur le plan domestique et international.

Pour ce qui est du "Accès au marché intérieur", Maurice est 4e, avec 6,1 points, derrière Hong Kong, la Libye et Singapour.

A Maurice, "l'accès au marché domestique est entièrement libre, avec des tarifs très faibles, en moyenne 0,8% et Maurice bénéficie d'une marge de manoeuvre préférentielle sur les tarifs sur des marchés ciblés", écrit le rapport du WEF.

S'agissant de l'Accès au marché international, Maurice se classe 5e avec une note de 4,5 points.

Le WEF note cependant que Maurice doit faire des efforts dans d' autres secteurs comme "l'efficacité et la transparence de l'administration frontalière", où le pays n'est que 53e ou encore au niveau des infrastructures, avec une 56e place derrière l' Afrique du Sud (54e). Un classement exacerbé par les mauvais résultats obtenus dans le domaine de "l'utilisation des outils technologiques" où Maurice est 66e et de la "qualité du service de transport" (67e).

Des services logistiques avancés, tels que le suivi et le traçage des envois ou de la fiabilité en termes de rapidité ne sont pas répandus à Maurice, indique le rapport du WEF.

"Malgré une économie ouverte, certains secteurs restent protégés par des crêtes tarifaires et des droits spécifiques, qui sont des obstacles importants pour les exportateurs", peut-on lire dans le rapport. Fin



Autres titres
Ghana Le taux d’inflation en baisse à 10,3% en janvier 2018, le niveau le plus bas depuis 2013 
Éthiopie Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration va offrir près de 5000 emplois pour les jeunes à Addis-Abeba 
Algérie 5 milliards $ économisés sur deux ans, grâce aux licences d’importation 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Île Maurice Ameenah-Gurib Fakim, première femme à la tête du pays 
Île Maurice Les mauriciens élisent leurs députés 
Île Maurice Prochaine installation de plus de 170 zones de WiFi gratuites 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires