Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Angola Le HCR met fin au rapatriement volontaire des réfugiés angolais au Botswana


Culture

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a mis fin cette semaine à son programme de rapatriement volontaire des réfugiés angolais au Botswana, en organisant un tout dernier convoi pour 194 personnes, a-t-on appris samedi de source onusienne.

Le HCR avait recommandé que les pays concernés déclarent la fin de la situation de réfugiés angolais le 30 juin 2012 mais le Botswana avait attendu cette année pour s'en occuper. Les anciens réfugiés angolais avaient jusqu'à fin octobre pour rentrer chez eux. Le convoi de cette semaine porte à 461 le nombre d'Angolais rapatriés du Botswana depuis juin 2012.

La guerre d'indépendance d'Angola vis-à-vis du Portugal entre 1961 et 1975, puis la guerre civile, qui s'est ensuivie jusqu'en 2002, ont fait des milliers de morts et provoqué le déplacement de quatre millions de personnes, dont 550.000 réfugiés. La plupart ont fui vers des pays voisins, selon les estimations de l'ONU.

Avec l'aide du HCR et de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), le gouvernement angolais fournira une aide aux rapatriés pour le voyage jusqu'à leurs villages.

"Nous avons fourni aux rapatriés des espèces d'un montant de 100 dollars par adulte et de 50 dollars par enfant pour aider à leur réinsertion. Avant le départ, le Consulat angolais au Botswana a délivré aux rapatriés des documents de voyage et des cartes d'identité", a indiqué Kisut Gebre Egziabher, un porte-parole du HCR.

Bien que la plupart des réfugiés angolais dans la région soient rentrés dans leur pays depuis 2002, plus de 100.000 d'entre eux demeurent exilés, notamment en République démocratique du Congo (74.500), en Zambie (23.000), en Afrique du Sud (5.700) et en Namibie (1.700).

Les gouvernements de ces pays ont offert des opportunités pour l'intégration locale des anciens réfugiés angolais ayant des liens étroits avec les pays hôtes. Fin



Autres titres
Tchad N’Djamena: le slam et la poésie en compétition 
Bénin Restitution des œuvres d’art: un comité de travail avec la partie française créé 
Bénin La société civile demande la restitution des biens publics détournés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Angola Le parlement vote un projet de loi sur le rapatriement forcé des biens angolais détenus à l'étranger 
Angola Détention de plus de 65 maliens à Luanda 
Angola L’ONU dénonce les expulsions massives ! 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires